Cri d'alarme des hôteliers d'Antigua-et-Barbuda



Alors que le secteur continue de souffrir de la baisse historique des réservations causée par la pandémie de Covid-19, les propriétaires d'hôtels d'Antigua-et-Barbuda se préparent à ce qui sera clairement une année 2021 particulièrement difficile. Selon le Président de l'Association des hôtels et du tourisme d'Antigua-et-Barbuda, Alex Debrito, l'année 2020 a été la pire année de l’industrie touristique, de mémoire d'homme : «nous avons connu un moment d'optimisme en décembre car la plupart des hôtels voyaient leur clientèle augmenter mais, en raison des nouvelles restrictions britanniques, tout cela s’est arrêté très rapidement. Le Canada, de son côté, a cloué au sol toutes les compagnies aériennes et les nouvelles mesures américaines nous ont beaucoup impactés».


Le début des vaccinations contre la Covid aux États-Unis et en Europe a soulevé l’espoir que les navires de croisière pourraient bientôt naviguer, mais Debrito a déclaré qu'il faudrait des années pour revenir aux niveaux pré-pandémiques.

«En janvier, on s'attend à ce que 8 000 personnes viennent à Antigua, mais l'année dernière à peu près à la même époque, nous en comptions 33 000. C'est 75% de moins que l'an dernier », a expliqué Debrito.

Pendant ce temps, sombrant sous le poids des arriérés de remboursement de prêts et de taxes foncières, certains hôtels ont déjà mis la clé sous la porte et de nombreux autres ont du mal à survivre. «J'ai parlé à mes collègues et aux membres de l'association, et, c’est vrai, de nombreux hôtels se battent pour ne pas fermer. Mais nous sommes particulièrement inquiets pour nos employés. Nous devons tout faire pour sauver les emplois. Nous nous inquiétons de ce que la situation à Antigua-et-Barbuda pourrait se dégrader dangereusement. Nous sommes très attachés à notre compagnie aérienne (la LIAT) et nous voulons que nos établissements restent ouverts".


Cependant, certains hôtels n'ont pas redémarré leur activité depuis que la pandémie a frappé notre île-sœur, Barbuda, en mars de l'année dernière et environ cinq de ces structures ont laissé entendre qu’elles avaient du mal à garder la tête hors de l'eau.*


Pour rappel, le tourisme représente 40% du PIB d'Antigua. L'île a enregistré 350 cas de COVID-19 et 9 décès depuis le début de l'épidémie. Cependant, un regain de l'épidémie est en cours au point que certains pays voisins comme la Dominique l'ont classée en "zone à haut risque".

0 commentaire

AIGUILLAGE : entreprise de consulting pour entreprise, l'étude de projets touristique, assistance à maitre d'ouvrage et développement territorial.

Guadeloupe - Martinique - Guyane - Saint-Martin - Saint Barthélemy - Antilles - Caraïbes

S'inscrire à la newsletter

Notre formulaire

une question ? une demande de contact ?

Remplissez ce formulaire nous vous recontacterons dans les plus brefs délais

Consultant en tourisme - Consulting touristique - Cabinet de conseil dans le secteur touristique - Assistance à maitre d'ouvrage - Développement territorial