L’équipe du site Les Hauts de la Baie


de Gauche à Droite : Sylvia VALA, Jean-Paul MARTIAS et Marie-Catherine BRIDE

Les gîtes "Les Hauts de la Baie" font partie du groupe CQFD (holding PITAT) qui ambitionne de créer un secteur touristique dans le Sud Basse-Terre à côté de ses secteurs de l’industrie (CAPES DOLE) et de la Santé (Clinique Centre Médico Social de Basse-Terre).


L’île de Terre de Bas a été choisie comme l’un des points clés pour le lancement de cette nouvelle branche en tablant sur une clientèle touristique autant Guadeloupéenne qu’internationale.

L’acquisition du site date de début de 2019, ce dernier se compose comme suit :

• une maison (la maison bleue) située en hauteur de la plage de Grande Anse et qui offre le panorama de l’une des plus belles baies du monde que vous pourrez admirer depuis la piscine à débordement. La maison en bois, de type créole, s’organise autour d’un séjour meublé en Art Nouveau, ainsi que la bibliothèque et le salon. Le mobilier Majorelle est d’époque. La maison dispose de trois chambres dotées chacune de leur salle d’eau (2 chambres double et une chambre triple). La cuisine (entièrement équipée), lieu de croisement et de convivialité donne à la fois sur le séjour et sur les différents espaces extérieurs.

• De trois bungalows style cases créoles (2 sont reliés – Indigo et Azur-, l’autre étant un peu plus éloigné – Turquoise-). Chaque bungalow dispose d’une piscine individuelle en dur (bac à punch). Chaque bungalow dispose d’un lit à baldaquin, d’une terrasse couverte avec cuisine-bar entièrement équipée et d’une salle d’eau.

Des évolutions d’hébergement sur le même site sont envisagées compte tenu de l’espace à disposition.


Comment avez-vous vécu le confinement ? Quelle expérience en avez-vous tiré ?


Pendant la période du confinement, comme partout, nous n’avons pas eu de clients. Nous avons dû rembourser l’entièreté des annulations. Beaucoup de clients nous ont remercié pour notre politique car dans d’autres endroits une commission était retenue. Même les opérateurs tels que booking, airbnb ou Abritel proposaient cette possibilité. Nous avons opté pour le remboursement intégral pour ne pas pénaliser les clients car dans leur grande majorité ces derniers venaient de l’étranger. Cela a eu un impact sur notre trésorerie. Vous conviendrez aisément qu’après un an d’acquisition et en pleine période touristique cela a pu nous bousculer quelque peu. D’autant que comme tout promoteur nous avons des obligations auxquelles nous ne pouvions nous soustraire. Il a fallu rassurer le personnel (3 personnes) qui s’inquiétait, à juste titre, de son avenir professionnel compte tenu de l’arrêt brutal de l’activité. Malgré la distance, le PDG de la Holding Jean-Claude PITAT, et moi-même avons maintenu le lien avec eux de manière hebdomadaire. Nous avons donc mis en place la procédure de chômage partiel afin de maintenir l’emploi. A ce jour, compte tenu du ralentissement de l’activité nous avons un employé en chômage partiel et les deux autres en horaire réduit.


La clientèle est-elle revenue dans votre hébergement ?


Appréciant le charme du site, le calme et sérénité qui s’en dégagent, notre clientèle essentiellement locale a fait un retour timide et pour laquelle nous avons adapté nos tarifs (-30%). En juillet et Août quelques clients venant de la Martinique sont venus du fait que la liaison avec la Dominique était interdite. Malheureusement suite à l’évolution de la pandémie, nous avons du déplorer pas mal d’annulations soit que les clients étaient en attente des décisions gouvernementales cela concerne nos clients locaux, soit pour nos clients de la Martinique qui sont dès lors en plein confinement. Cette période de la Toussaint a été mitigée avec 45% d’occupation. Tous nos clients ont été satisfaits des prestations proposées.

Je profite pour remercier les 3 compagnies maritimes (CTM DEHER, VAL FERRY, BEATRIX) qui ont su adapter leurs horaires de trajet pour permettre au plus grand nombre d’accéder à cette Île de Terre de Bas. Nous espérons que cette accessibilité sera de plus en plus fluide.


Comment envisagez-vous l'avenir ?


Dès l’acquisition du site et compte tenu du lien étroit du PDG Jean-Claude PITAT avec l’Île de Terre de Bas (présence d’une HAD lui appartenant sur l’Île), nous avons fait en sorte d’intégrer l’ensemble des acteurs de l’Île à notre projet touristique, que ce soit les restaurateurs, les loueurs de voitures, les taxis collectifs. Nous promouvons les produits locaux avec notamment des tourments d’amour faits par notre hôtesse Marie-Catherine, nous incitons les clients à acheter le miel de Terre de Bas qui est l’un des meilleurs, notre hôtesse Sylvia fait le lien entre les clients et tous les opérateurs et en « temps normal (hors COVID) » notre logisticien Jean-Paul est toujours à disposition pour satisfaire les clients. Nous pouvons dire que notre intégration s’est faite tout naturellement.

Le PDG Jean-Claude PITAT, est en pleine maturation pour l’année touristique prochaine. Nos perspectives sont suspendues à l’évolution de la crise sanitaire et du retour à la normale et en particulier des vols à destination de la Guadeloupe.


Stéphanie LERES-SABLON

Responsable du site LES HAUTS DE LA BAIE


Pour nous contacter : www.maisons-charme-guadeloupe.com / : leshautsdelabaie971@gmail.com

Le numéro de notre hôtesse Sylvia VALA : 0690 55 75 03

0 commentaire