Gallien Braghini, organisateur de tours éco-responsables


Petite présentation de votre activité

J'ai créé Venaïa en juillet 2019. Venaïa vient de « vena », la veine, j’adore l’image de la route qui irrigue et parcours l’île comme les veines le font à travers le corps. Et la fin vient de « Gaïa », la terre mère, comme un retour aux choses essentielles.


Avec Venaïa, je propose depuis plus d’un an des tours de l’île, des packages comprenant transport et activités ou visites. La majeure partie de ma clientèle est donc touristique. J’effectue aussi du transport de personnes « sec », d’un point A à un point B, auprès d’une clientèle variée : locale, touristique ou professionnelle. La spécificité de l’entreprise, c’est que j’essaie de proposer les produits les plus éco-responsables possibles afin de toucher les visiteurs soucieux de profiter et de préserver cette magnifique île qu’ils découvrent ou

retrouvent, sans la dégrader tout en la préservant. Le véhicule est 100% électrique, les activités proposées comme le kayak, les randonnées, les ateliers... sont les moins impactantes possibles pour l’environnement de notre archipel. Basé à Bouillante, je m’emploie au maximum à faire découvrir le Parc national, les réserves naturelles ou l’artisanat en utilisant des savoir-faire et des produits locaux.


1/ Comment avez-vous vécu le confinement ?

Le confinement est venu clore prématurément une très belle saison ; le planning était plein jusqu’à fin avril et il a fallu gérer les annulations dans l’incertitude et cela a été très difficile et a pris beaucoup d’énergie et de temps, surtout pour une activité naissante comme la mienne. Puis la gestion de la crise a fait place à de réelles remises en cause des axes de développement, car je pense que nous avons été nombreux à nous rendre compte que le modèle était fragile.


2/ Comment avez-vous réagi pendant cette période ? Qu’avez-vous mis en place ?

Pendant cette période, j’ai beaucoup échangé avec les gîtes et les loueurs saisonniers avec lesquels je travaille régulièrement et j’ai proposé du transport « sec » pour organiser le retour de leurs clients confinés et bloqués en Guadeloupe. En effet, beaucoup de vols ont été annulés et il a fallu être réactif pour pouvoir les emmener à l’aéroport, avec souvent des changements de dernières minutes. J’ai aussi effectué du transport à la demande pour les habitants de Bouillante et sa région, aidant à se déplacer pour les urgences les personnes qui d’habitude prennent plutôt le bus. S’en est suivi une période de réflexion et de travail afin de diversifier l’activité, toujours avec les mêmes valeurs.


3/ Depuis le déconfinement, vos clients sont-ils revenus, notamment en juillet-août ? Qu'elle est la première action que vous avez réalisée ?

Cet été, au lieu d’avoir deux mois pleins, j’ai eu des demandes fin juillet et début août. Il y avait, bien entendu, moins de touristes, mais j’ai eu l’impression que ceux qui étaient présents et qui avaient parfois annulé un voyage à l’étranger à cause du blocage des frontières, étaient très contents d’être en Guadeloupe et, de ce fait, d’autant plus curieux et prêts à prendre le temps de découvrir le pays. En accord avec mes partenaires, j’en ai profité pour proposer des activités plus longues et plus intimistes. Par exemple, par petits groupes, j’ai pris le temps d’accompagner les participants aux ateliers Gwakako « je fais ma tablette de chocolat » à Pointe-Noire, en organisant des journées complètes sur le site : transport, visite de la plantation, confection du chocolat, repas au bord de la rivière et baignade !


4/ Qu'est-ce que cette crise vous a appris sur votre entreprise et sur vous-même ? Vos perspectives pour les vacances de la Toussaint et la fin de l'année.

Clairement, les mois de septembre et d’octobre me servent à peaufiner mes projets de développement, en tenant compte de ce contexte particulier. Cette crise m’a appris que s’il est vrai qu’une petite structure comme la mienne avait moins de poids pour négocier avec de gros acteurs et, bien entendu, moins de liquidités pour faire face aux imprévus, en revanche, j’ai la chance de pouvoir réagir très vite et de me diversifier facilement. Ce moment délicat a soudé les partenariats déjà existant car, dans la difficulté, nous avons tous fait preuve de solidarité et de compréhension. En proposant un axe éco-responsable, j’ai pris un risque avec, par exemple, l’autonomie limitée du véhicule électrique à gérer, le prix d’achat plus important... Mais j’ai le sentiment que je suis récompensé car il semble qu’il y ait une attente des clients pour des prestataires ayant un concept, des valeurs claires et fortes. J’ai aussi l’impression que lorsque le nombre de touristes diminue, ils sont plus exigeants et plus motivés et ce sont les concepts forts qui reçoivent le meilleur accueil !


Pour joindre Gallien composez le +590 690 37 23 15

www.venaia.com / venaia.transport@gmail.com

AIGUILLAGE : entreprise de consulting pour entreprise, l'étude de projets touristique, assistance à maitre d'ouvrage et développement territorial.

Guadeloupe - Martinique - Guyane - Saint-Martin - Saint Barthélemy - Antilles - Caraïbes

S'inscrire à la newsletter

Notre formulaire

une question ? une demande de contact ?

Remplissez ce formulaire nous vous recontacterons dans les plus brefs délais

Consultant en tourisme - Consulting touristique - Cabinet de conseil dans le secteur touristique - Assistance à maitre d'ouvrage - Développement territorial