Harmonisons les déplacements entre les Antilles et la Guyane



Depuis le 19 octobre 2020, les préfets peuvent, lorsque les circonstances locales l'exigent et aux seules fins de lutter contre la propagation de la Covid-19, interdire les déplacements de personnes conduisant à la fois à sortir d'un périmètre défini par un rayon de 100 kilomètres autour de leur lieu de résidence et à sortir du département dans lequel ce dernier est situé (à l'exception des déplacements pour des motifs professionnels, scolaires, de santé etc.).


Cette disposition légale permet à chaque préfet, sur son territoire de compétence, de prendre toutes les mesures qu'il juge indispensables pour lutter contre la propagation de l'épidémie. Ainsi, aux Antilles-Guyane, les préfets de Guadeloupe, de Martinique et de Guyane ont pris des mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de Covid-19 dans le cadre de l'état d'urgence sanitaire. En matière de transports de passagers entre ces territoires français d'Amérique, ces mesures territoriales individuelles peuvent déboucher sur des situations ubuesques, complexifiant et fragilisant les déplacements aériens et maritimes.


En effet, en matière de déplacement aérien, il vous faudra présenter une attestation de motif impérieux sauf vers la Guyane et Saint-Barthélémy, tantôt une prise de température sera effectuée (pour les voyageurs à destination de la Martinique), tantôt un test PCR de moins de 72h vous sera demandé (pour les voyageurs à destination de la Guyane), tantôt un test PCR de moins de 48h (pour les voyageurs en provenance de Saint-Martin Grand-Case) mais si vous êtes en transit il ne vous sera rien demandé et enfin, tantôt, aucun de ces dispositifs ne sera demandé aux voyageurs vers Saint-Barthélémy - jusqu'à ce qu'il le soit par un nouvel arrêté... (voir ci-dessous la synthèse des modalités de déplacement réalisé par l'aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbe).


Rappelons qu'en plus des mesures sanitaires drastiques sur ces tronçons régionaux, les préfets de Guadeloupe et de Martinique ont pris des arrêtés limitant le nombre de passagers quotidiens par voies aériennes et maritimes entre ces deux îles françaises.


Pourtant, aucune modalité de voyage n'existe en métropole sur les vols régionaux entre Paris et n'importe quelle région métropolitaine et ce, quelque soit le mode de transport (aérien, ferroviaire ou maritime).

Egalement, aucun de ces dispositifs contraignants n'est demandé aux voyageurs aériens ou maritimes entre la France hexagonale et la Corse où seul une attestation sur l'honneur est obligatoire et le test RT-PCR est "recommandé".


Alors pourquoi de telles mesures contraignantes dans les Outre-mer d'Amérique et pourquoi de telles ruptures de ces modalités dans un même territoire de la République Française ? Ces fortes limitations des déplacements régionaux sur un même territoire national nous paraissent totalement déséquilibrées entre des territoires d'outre-mer appartenant au même réseau régional ; et déséquilibrées aussi avec le reste du territoire national sur lequel aucune contrainte de test n'est imposée sur les liaisons aérienne et maritime de l'Hexagone.


En Guadeloupe, les compagnies maritimes Val Ferry et l'Express des Iles ont préféré jeter l'éponge et arrêter leurs liaisons avec la Martinique plutôt que de faire subir de telles contraintes à leurs passagers, qui finissent, de guère lasse, par ne plus se déplacer.


Il apparaît donc fondamental qu'une harmonisation des modalités de déplacement entre les territoires des Antilles - Guyane soit trouvée et soutenir les opérateurs aériens et maritimes et des centaines de prestataires qui dépendent de ce secteur. Harmoniser les modalités, c'est aussi restaurer des flux sociaux et culturels entre les populations des ces territoires français d'Amérique qui souffrent de ne plus aller à la rencontre de leurs proches, dans le respect des mesures barrières, par crainte de ne plus pouvoir retourner chez eux ou sous la pression de devoir subir des modalités fluctuantes.

Harmoniser les modalités ne va pas à l'encontre des mesures sanitaires et de protection des populations. Tout au contraire, l'harmonisation appelle la compréhension de tous et la responsabilisation de chacun.


Cette harmonisation paraît indispensable tant en termes d'équité territoriale, d'équité sociale et économique. Dans la Caraïbe, les îles indépendantes s'organisent et intègrent des "buble travel" : un dispositif commun qui permet aux voyageurs de ne pas passer de test COVID-19 ni de subir de quarantaine à leur arrivée.


Dans ce cas spécifique et face à de telles modalités mortifères, les Antilles et la Guyane paraissent n'appartenir ni à un ensemble français harmonisé ni à un ensemble caribéen qui leur échappe...

Synthèse des modalités de déplacement entre les Antilles - Guyane

• Entre la Guadeloupe et la Martinique dans les 2 sens : motif impérieux d’ordre personnel ou familial, médical relevant de l’urgence, ou motif professionnel ne pouvant être différé (attestation et justificatifs nécessaires) - Prise de température à destination de la Martinique avant embarquement.

• Depuis la Guadeloupe vers Saint Martin Grand Case : motif impérieux d’ordre personnel ou familial, médical relevant de l’urgence, ou motif professionnel ne pouvant être différé (attestation et justificatifs nécessaires).

• Depuis Saint Martin Grand Case vers la Guadeloupe : motif impérieux d’ordre personnel ou familial, médical relevant de l’urgence, ou motif professionnel ne pouvant être différé (attestation et justificatifs nécessaires) DEPUIS LE 4 NOVEMBRE, présentation du résultat négatif d’un examen de détection antigénique ou d’un examen biologique de dépistage virologique (RT - PCR) réalisé moins de 48h avant le vol pour les + de 11 ans - sauf transit. et séjours de moins de 48h.

• Depuis la Guadeloupe vers la Guyane : motif impérieux d’ordre personnel ou familial, médical relevant de l’urgence, ou motif professionnel ne pouvant être différé (attestation et justificatifs nécessaires) + présentation du résultat négatif d’un examen biologique de dépistage virologique (RT - PCR) réalisé moins de 72h avant le vol pour les + de 11 ans.

• Depuis la Guyane vers la Guadeloupe : pas de restriction de voyage. 

• Entre la Guadeloupe et Saint-Barth : pas de restriction de voyage.

Source aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbe http://www.guadeloupe.aeroport.fr


AIGUILLAGE : entreprise de consulting pour entreprise, l'étude de projets touristique, assistance à maitre d'ouvrage et développement territorial.

Guadeloupe - Martinique - Guyane - Saint-Martin - Saint Barthélemy - Antilles - Caraïbes

S'inscrire à la newsletter

Notre formulaire

une question ? une demande de contact ?

Remplissez ce formulaire nous vous recontacterons dans les plus brefs délais

Consultant en tourisme - Consulting touristique - Cabinet de conseil dans le secteur touristique - Assistance à maitre d'ouvrage - Développement territorial