Réouverture des restaurants en Guadeloupe sous conditions


En Guadeloupe, les bars ne sont pas autorisés à rouvrir. La vente de boissons alcoolisées à importer par les bars et restaurants est également interdite. En revanche, depuis le 7 octobre dernier, les restaurants sont autorisés à ouvrir jusqu'à minuit tous les soirs de la semaine. Cette autorisation est assortie d'un protocole sanitaire renforcé que tous les établissements assurant une activité de restauration assise doivent suivre scrupuleusement.


Ce protocole sanitaire renforcé s'articule autour de 5 axes :


1/Le respect des gestes barrières


• Respect d’un espace libre d’au moins 1 m entre les chaises de tables différentes. La mise en place d’écrans de protection peut compléter cette mesure ;

• Respect des gestes barrières habituels dans l’enceinte des restaurants ;

• Port de masque pour le personnel en salle, à la réception et en cuisine et port du masque par les clients lors de leurs déplacements dans l’établissement, jusqu’au service du premier plat et entre les services : il est interdit de porter toute protection faciale (ex. demi-visière, etc.) autre qu’un masque grand public en tissu réutilisable ou d’un masque à usage médical normé. Le masque doit obligatoirement couvrir le nez, la bouche et le menton. Le port de masque sous le nez ou sous le menton n’est pas recommandé car à risque de contamination de l’entourage ;

• Interdiction du port de gants par le personnel en salle ;


2/ L'organisation de l’établissement


• Désignation d’un référent Covid-19 ;

• Mise en place d’une communication interne et externe auprès du public, responsabilisant les clients sur les comportements à adopter ;

• Affichage obligatoire à l’extérieur du restaurant, et sur le site web du restaurant, de la capacité maximale préconisée en fonction des capacités d’accueil nécessaires au respect de l’ensemble des mesures

• Prise de commandes et paiement des clients à table, pour éviter les déplacements ;


3/ Les modalités d’accueil du public


• Mise à disposition de distributeurs de gel hydro-alcoolique dans des endroits faciles d’accès et au minimum à l’entrée du restaurant (idéalement sur chaque table) ;

• Présentation des menus sur site web ou sur tableaux ;

• Réservations privilégiées, en ligne ou par téléphone ;

• Réduction des files d’attente et mise en place d’une distanciation d’1m entre chaque client ;

• Prise de coordonnées des clients (nom, prénom, contact téléphonique), avec destruction au bout de 14 jours, et mise à disposition de l’ARS de ces données pour l’investigation en cas de contact-tracing ;

• Réduction du volume de la musique dans le restaurant pour que les clients puissent parler discrètement et ventilent moins ;

• Interdiction de recevoir des clients dans des salles non ventilées ;


4/ La gestion des flux de clients


• Accélération des services pour réduire le temps de présence des clients ;

• Organisation d’une circulation à l’entrée, à la sortie et entre les tables, avec une entrée et une sortie par des issues séparées si cela est possible ;

• Accueil de 6 personnes par table maximum ;

• Fermeture des vestiaires ;

• Interdiction de la consommation en position debout à l’intérieur ou à l’extérieur du restaurant ;


5/ Rappel des règles de gestion de l’environnement


• Respect des règles de ventilation selon le règlement sanitaire relatif à la restauration commerciale.

• Maintien d’une aération des espaces clos tout en évitant des flux d’air horizontaux dirigés vers les clients ;

• Vérification du bon fonctionnement et la maintenance de la ventilation mécanique (VMC) ;

• Nettoyage par détergent au minimum quotidien des sols et désinfection pluri-quotidienne des surfaces les plus fréquemment touchées par les personnes. Une attention particulière doit être accordée aux toilettes, en prévoyant un nettoyage/désinfection adéquat de ceux-ci (avec mise à disposition de savon, de serviettes à usage unique et d’une poubelle à régulièrement vider) ;

• Nettoyage des surfaces à la fin de chaque service de table ;

• Pas de mise à disposition des objets pouvant être touchés par plusieurs clients (livres, jeux, journaux, salières, etc.). Par exemple, le sel ou le poivre peuvent être proposés en sachets unitaires.


Voir l'arrêté préfectoral du 17 octobre 2020.


AIGUILLAGE : entreprise de consulting pour entreprise, l'étude de projets touristique, assistance à maitre d'ouvrage et développement territorial.

Guadeloupe - Martinique - Guyane - Saint-Martin - Saint Barthélemy - Antilles - Caraïbes

S'inscrire à la newsletter

Notre formulaire

une question ? une demande de contact ?

Remplissez ce formulaire nous vous recontacterons dans les plus brefs délais

Consultant en tourisme - Consulting touristique - Cabinet de conseil dans le secteur touristique - Assistance à maitre d'ouvrage - Développement territorial