Portrait Chantal et Loane Zamia, entrepreneuses de mère en fille


Nous sommes Chantal et Loane Zamia, mère et fille, toutes deux dans le secteur de l’Hôtellerie-Restauration à La Désirade. 


(Chantal) Pour expliquer ce que nous faisons, il faut remonter à une génération avant moi. Déjà ma mère tenait l’un des premiers hôtels-restaurants de l’île. Pendant les années 70, j’ai commencé à travailler avec elle dans un établissement qui avait déjà bonne réputation sur l'île avant de reprendre le flambeau. Dans les années 2000 nous avons réussi à agrandir l'espace et à créer deux établissements : un hôtel et un restaurant. L’hôtel Oasis et le restaurant Lagranlag sont nés. 

C’est en 2017 que ma fille Loane, franchement diplômée dans le secteur du tourisme, à repris la direction de l’hôtel dans le but, comme moi avant elle, de succéder à sa mère. 

Pour nous deux, l’annonce du confinement à été vraiment soudaine et brutale.


(Loane) Particulièrement à l’hôtel où les autorités locales m’ont demandé d’évacuer tous les clients présents. Notre double insularité les rendant presque « prisonniers de la Désirade ». Non seulement nous devions être confinés mais les liaisons maritimes entre notre île et la Grande-Terre étaient réduites au stricte minimum. 

L’hôtel était donc dans l’obligation de fermer, et ce, dès le premier jour du confinement. 

Au restaurant, malgré la peur des premiers jours, nous avons tout de même tenté l’expérience des plats à emporter. Nous avons malheureusement rencontré un succès très modéré au départ, la psychose générale et la double insularité ne jouant pas en notre faveur. La décision de fermer le restaurant complètement était effrayante. Nous n’avions aucune idée de quand nous allions rouvrir... 

Mais malgré la peur, il y avait cette part en nous qui disait simplement que nous n’avions pas d’autre choix que d’attendre la reprise. Une fois que nous avons été rassurées que nos employés seraient pris en charge par le chômage partiel, il ne restait donc qu’à nous occuper comme nous le pouvions. Il y a toujours des petits travaux à effectuer dans un hôtel et un restaurant. Il faut également avouer que ce travail étant très prenant, nous en avons profité pour nous reposer. Bien que l’esprit ne soit jamais tranquille en ces temps difficiles. 

Nous avons eu la chance de n’avoir aucun cas sur notre île durant la période de confinement. 


Depuis le déconfinement, nous avons repris petit à petit le travail. En commençant par le restaurant. A la mi-mai nous avons recommencé à introduire les plats à emporter en ne proposant que deux spécialités, qui n’étaient pas, à la base, sur notre carte. Cela a été un franc succès mais nous ne l’avons pas répété plus de deux fois par semaine afin de créer de la demande. Nos clients étaient alors exclusivement désiradiens. 

Pour ce qui est de la période juillet-août, nous avons été agréablement surprises de voir à quel point les Guadeloupéens se sont déplacés. Il faut l’avouer, les mythes qui entourent la Désirade sont durs à effacer (mauvaise mer, peu de choses à faire, que des cabris…). Mais ce ne sont que des mythes ! 


(Chantal) Je pense que bon nombre de nos compatriotes ont été agréablement surpris en venant passer un moment sur notre île. Nous avons connu une bonne saison grâce à eux. 


(Chantal) Mais vivre une période comme celle-ci vous apprend que rien n’est à prendre pour acquis. Nous avons pu réaliser la chance que nous avons de vivre sur une petite île relativement protégée. Nous sommes également propriétaires de nos établissements, donc nous n’étions pas les plus à plaindre pendant la crise. 


(Loane) Ce genre de période donne également le temps de se remettre en question afin de pouvoir revenir en proposant le meilleur de soi-même. 


Malgré ces temps difficiles nous savons que nous pouvons compter l’une sur l’autre afin d’innover et de toujours faire en sorte d’élever l’autre. Autant dans la vie que dans le travail. 

Survivre à une crise comme celle-ci n’a fait que souder notre équipe. 


Loane Zamia Hôtel Oasis 0690 71 84 62 

Chantal Zamia, Restaurant Lagranlag 0590 20 01 00


AIGUILLAGE : entreprise de consulting pour entreprise, l'étude de projets touristique, assistance à maitre d'ouvrage et développement territorial.

Guadeloupe - Martinique - Guyane - Saint-Martin - Saint Barthélemy - Antilles - Caraïbes

S'inscrire à la newsletter

Notre formulaire

une question ? une demande de contact ?

Remplissez ce formulaire nous vous recontacterons dans les plus brefs délais

Consultant en tourisme - Consulting touristique - Cabinet de conseil dans le secteur touristique - Assistance à maitre d'ouvrage - Développement territorial