Et si la Dominique avait tout compris...

Mis à jour : févr. 19

Longtemps considérée comme "le territoire des indiens kalinagos et des rivières", la Dominique a su sortir de cette image pour développer les attributs nécessaires lui permettant

d'accéder au rang de véritable destination touristique répondant aux critères internationaux.


L'île aux 365 rivières prend donc le virage de l'économie touristique, pilier de sa croissance territoriale.



Un programme d'investissement ambitieux tourné vers une offre qualitative.

Alors que la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane ne possèdent qu’un seul hôtel 5 étoiles, La Toubana Hôtel and Spa (32 bungalows, 12 suites et 3 villas) et sans qu'aucun autre projet à court terme ne vienne sur ce créneau, la Dominique quant à elle, vient d'ouvrir un autre établissement hôtelier 5* de 151 chambres, le Kempinski Hotel à Portsmouth.


Ce resort de luxe propose une gamme d'activités répondant aux critères internationaux pour une clientèle exigeante et avertie. D'origine suisse, cette chaîne hôtelière, créée au XIX° siècle, détient et exploite 62 hôtels à travers le monde. La Dominique fait aujourd'hui partie de cet écrin exclusif d'une offre hôtelière raffinée dont la marque Kempinski est reconnue comme telle à travers le monde.


Ce nouvel établissement vient s'ajouter à une offre hôtelière haut de gamme déjà bien établie sur l'île, tel Le Secret Bay avec ses écolodges de luxe classés 5 étoiles et le Jungle Bay dans le sud de l'île qui a su relever le défi de sa reconstruction totale par deux fois, tant après le passage du cyclone Ericka en 2015 que Maria en 2017. Cet établissement dominicais haut de gamme, participe au rééquilibrage de l'offre d'hébergement dans le sud de l'île et répond aux critères d'un tourisme responsable, soucieux de son environnement, des emplois locaux et du bien être des visiteurs.


Plus largement, l'île continue d'attirer des investisseurs internationaux porteurs d'enseignes dont le niveau de qualité n'est plus à démontrer tel Le Marriott et le Hilton qui devraient ouvrir respectivement en septembre 2020 et décembre 2021.


Ces investissements sont principalement portés par le CBI, le "Citizen By Investment" pour lequel La Dominique est particulièrement concurrentielle par rapport à ses voisines St Kitts, Anguilla, Antigua, St Lucie et Grenade. Par ailleurs, ce programme permet à tout investisseur d'obtenir un passeport dominiquais pour une famille de 4 personnes ouvrant droit d'entrée dans tous les pays du monde, dès lors qu'un minimum de 100 000 USD d'investissement dans le pays est réalisé, et sans condition d'y résider.


Grâce à ce programme, des établissements hôteliers haut de gamme dotés de marques internationales émergent. Le Kempinski s'inscrit dans ce programme d'investissement de 40 millions de dollars, 750 emplois dans le BTP et 250 emplois hôteliers à temps plein.


D'autres infrastructures d'envergure sont planifiées pour les prochaines années, notamment la construction d'un établissement hospitalier à faire rougir les Antilles-Guyane ainsi que la réalisation d'un nouvel aéroport international doté de pistes pour gros porteurs. La Chine contribue fortement au financement de ces projets, devenant un partenaire plus puissant que l'Europe et son fonds FED.


Une île éco touristique par nature qui répond aux nouvelles attentes des clientèles et génère des retombées pour la population.

Les projets hôteliers envisagés, bien que d'importance, s'inscrivent dans le paysage naturel de l'île et sont entourés d'une végétation luxuriante qui fait le fort de la Dominique. Très peu peuplée, l'île compte moins de 72 000 habitants, les habitations sont concentrées sur les bourgs et villages laissant large place à l'épanouissement d'une nature préservée. Ainsi, ses 3 parcs nationaux font l'objet d'un tourisme communautaire : ce sont les habitants, les groupes de randonnées, les commerçants, les acteurs touristiques qui s'occupent de l'entretien des sentiers. C'est un tourisme qui donne sens à l'activité touristique, car loin des clichés d'une destination concentrée sur les hôtels sans retombées économiques pour les habitants. La Dominique a su mêler tourisme haut de gamme et découverte de l'île en lien avec sa population. C'est également dans ce sens que la "réserve Kalinago" a été repensée permettant à cette communauté caribéenne ancestrale de mieux vivre des retombées économiques du tourisme.


Par ailleurs, les festivals tels le Hike Fest en mai et le Word Creole Music Festival en octobre sont deux temps forts : ils permettent d'attirer les visiteurs en basse saison en leur faisant rencontrer la population locale mais aussi de leur faire vivre des expériences mémorables conjointement.


Par conséquent, la Dominique a doublé ses arrivées touristiques sur ces 5 dernières années, les bateaux de croisière sont presqu'aussi nombreux qu'en Guadeloupe et Martinique, les emplois se multiplient, la diaspora dominicaise répartie dans la Caraïbe et en Amérique du Nord a tendance à revenir;


Ce tourisme choisit, qui s'engage dans les critères d'un tourisme durable combinant attractivité territoriale, investissement économique, préservation de l'environnement, rencontre avec la population, organisation de festivals d'envergure en basse saison et partage d'expériences, sont les ingrédients d'un tourisme réussi que la Dominique applique avec succès. Et si la Dominique avait tout compris...


Caroline ROMNEY

Consultante en tourisme

Cabinet AIGUILLAGE

caroline@aiguillage.biz

www.aiguillage.biz


AIGUILLAGE : entreprise de consulting pour entreprise, l'étude de projets touristique, assistance à maitre d'ouvrage et développement territorial.

Guadeloupe - Martinique - Guyane - Saint-Martin - Saint Barthélemy - Antilles - Caraïbes

S'inscrire à la newsletter

Notre formulaire

une question ? une demande de contact ?

Remplissez ce formulaire nous vous recontacterons dans les plus brefs délais

Consultant en tourisme - Consulting touristique - Cabinet de conseil dans le secteur touristique - Assistance à maitre d'ouvrage - Développement territorial